Des moyens 100% naturels pour réduire le cholestérol rapidement et prévenir les maladies cardiaques

 

Le cholestérol est fabriqué dans votre foie et remplit de nombreuses fonctions importantes. Par exemple, cela aide à garder les parois de vos cellules flexibles et est nécessaire pour fabriquer plusieurs hormones. Cependant, comme tout dans le corps, trop de cholestérol aux mauvais endroits crée des problèmes.

Comme le gras, le cholestérol ne se dissout pas dans l’eau. Au lieu de cela, son transport dans le corps dépend de molécules appelées lipoprotéines, qui contiennent du cholestérol, des lipides et des vitamines liposolubles dans le sang.

Différents types de lipoprotéines ont des effets différents sur la santé. Par exemple, des taux élevés de lipoprotéines de basse densité (LDL) entraînent des dépôts de cholestérol dans les parois des vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner une obstruction des artères, des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques et des reins.

En revanche, les lipoprotéines de haute densité (HDL) aident à éloigner le cholestérol des parois des vaisseaux et à prévenir ces maladies.

Voici 6 façons naturelles d’augmenter le «bon» cholestérol HDL et d’abaisser le «mauvais» cholestérol LDL.

1.Focus sur les graisses monoinsaturées
Les graisses mono-insaturées peuvent réduire l’oxydation des lipoprotéines, ce qui contribue à l’obstruction des artères. Les graisses mono-insaturées sont bonnes pour la santé car elles diminuent le cholestérol LDL nocif, augmentent le bon cholestérol HDL et réduisent l’oxydation néfaste. Les principales sources d’acides gras monoinsaturés sont: l’huile d’olive, l’huile de canola, les noix et les avocats.

Fibre 2.Eat soluble
Les fibres solubles sont un groupe de composés différents présents dans les plantes qui se dissolvent dans l’eau et que les humains ne peuvent pas digérer. Cependant, les bactéries bénéfiques qui vivent dans vos intestins peuvent digérer les fibres solubles. En fait, ils en ont besoin pour leur propre nutrition. Ces bonnes bactéries, également appelées probiotiques, réduisent les deux types nocifs de lipoprotéines, LDL et VLDL.

3. Limitez votre consommation d’aliments riches en graisses saturées et en graisses trans.
Le beurre, la chair grasse comme la viande rouge, les produits laitiers gras et à faible teneur en matière grasse, l’huile de palme et l’huile de coco sont au nombre des aliments riches en graisses saturées. Si vous voyez des graisses partiellement hydrogénées dans la liste des ingrédients d’une étiquette d’aliment, ces aliments contiennent des acides gras trans.

4. exercice
L’exercice est une solution gagnante pour la santé cardiaque. Non seulement améliore-t-il la condition physique et aide-t-il à lutter contre l’obésité, mais il réduit également les LDL nocifs et augmente le HDL bénéfique. Dans une étude, douze semaines d’aérobic et de résistance combinées ont permis de réduire les LDL oxydées particulièrement nocives chez 20 femmes en surpoids.

Même si un exercice de faible intensité comme la marche augmente le taux de HDL, le fait de le rendre plus long et plus intense augmente les avantages.

5. perdre du poids
Les régimes alimentaires influent sur la façon dont votre corps absorbe et produit du cholestérol.

La perte de poids réduit le cholestérol total, en partie en diminuant la création de nouveau cholestérol dans le foie. La perte de poids a eu des effets différents, bien que généralement bénéfiques, sur les HDL et les LDL dans différentes études.

6. Choisissez des aliments végétaux riches en protéines
Choisissez des aliments végétaux riches en protéines comme des légumineuses ou des haricots, des noix et des graines plutôt que de la viande. Les légumineuses comprennent les lentilles, les pois et les haricots, tels que les haricots Pinto, les haricots rouges, les haricots blancs et le soja.

Ils regorgent de richesses nutritionnelles et constituent une alternative très saine à la viande, riche en protéines. Les légumineuses aident à réduire le cholestérol total, le cholestérol LDL, le taux de sucre dans le sang et l’insuline, et peuvent même réduire le risque de cancer.

Leave a Reply

Your email address will not be published.