Équilibrez les bactéries de vos aisselles pour vous débarrasser des mauvaises odeurs

Personne n’aime les mauvaises odeurs qui viennent des aisselles, et pourtant, beaucoup de personnes sont sujets à ces odeurs. Différents produits qui remédient à cette situation sont disponibles sur le marché, mais ces déodorants et ces anti-transpirants ne sont pas nécessaires pour 80% de la population, selon une étude récente.

La sueur elle-même ne produit pas d’odeur dans cette zone. En fait, l’odeur provient des petites bactéries situées à la surface de l’aisselle. Plus précisément, la sueur contient des lipides et des acides aminés qui sont consommés par les bactéries, et qui sont ensuite la source des mauvaises odeurs. Pour la plupart des personnes, ces dernières sont très gênantes et peu accommodantes. Afin de lutter contre cette odeur, beaucoup de personnes utilisent les produits sur le marché. C’est un fait qu’ils éliminent les mauvaises odeurs, mais malheureusement, la plupart contiennent des ingrédients chimiques nocifs à notre corps et à notre santé.

Le déséquilibre axillaire

Les aisselles sont composées par de bonnes bactéries : la flore bactérienne, très similaires à la flore intestinale. De ce fait, lorsqu’il y a un équilibre dans cette flore, il n’y a pas de mauvaises odeurs. Mais lorsqu’il y a déséquilibre dû à la consommation de certains aliments ou la prescription d’antibiotiques qui permettent aux microbes de dévorer les bonnes bactéries, les mauvaises odeurs apparaissent. Maintenir l’équilibre vous protégera des mauvaises odeurs de la manière la plus naturelle possible.

Gardez l’équilibre de votre microbiome

L’ensemble du corps est lié au monde microbien, selon une étude récente. Le microbiome intestinal est fortement influencé par le mode de vie et les habitudes alimentaires, ainsi que par l’humeur de la personne. Par conséquent, chacun d’entre nous devrait savoir comment maintenir l’équilibre de son microbiome. Continuez à lire et découvrez comment :

  • Éliminer l’utilisation de produits chargés d’aluminium, même s’ils peuvent empêcher la transpiration avec succès. Un grand nombre d’études ont révélé qu’il existe un lien étroit entre l’aluminium présent dans les produits de soins corporels et un certain nombre de problèmes de santé.
  • Les substances comme le triclosan et le paraben affectent négativement la flore axillaire. Ces ingrédients sont certes de puissants antibactériens mais peuvent éliminer les bonnes bactéries et déséquilibrer le microbiome.
  • Assurez-vous d’utiliser des savons doux car la plupart des savons commerciaux sont chargés de SLS et de SDS, qui peuvent détruire le sébum protecteur. Les glandes cutanées produisent du sébum, qui est une huile qui protège la peau et ses micros plans, grâce à des graisses étonnantes.
  • Vérifiez toujours les étiquettes des produits que vous achetez. Ceci s’applique également aux anti-transpirants en cristal, annoncés comme étant sans aluminium. En fait, ils contiennent encore de l’aluminium sous le nom de sulfate d’aluminium et de potassium. Ces anti-transpirants sont cependant moins dangereux que les autres disponibles sur le marché même s’ils ne sont pas entièrement dénués aluminium.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *