Les femmes conduisent mieux que les hommes, selon la science

L’argument a fait rage sur le tableau de bord depuis l’introduction du permis de conduire en 1903: les hommes ou les femmes sont-ils de meilleurs conducteurs? Hier, après 115 ans, les chiffres de la DVLA indiquent que l’un des sexes est non seulement meilleur, mais de manière significative … les femmes.

Les hommes revendiquent 7,7 millions des 10,6 millions de points de pénalité sur les licences britanniques jusqu’au 10 mars de cette année, soit 72%, indique la DVLA.

Même si la répartition entre les 40 millions de conducteurs britanniques est presque égale – 54% sont des hommes – les résultats ont choqué les experts en automobile.

Il existe actuellement 40 361 967 titulaires de licences en Grande-Bretagne, dont 21 819 606 sont des hommes et 18 542 361 femmes.

En ce qui concerne les 10 600 617 points de pénalité, les hommes détiennent 7 668 498 points contre 2 932 119 pour les femmes.

Sur les 1 840 infractions de conduite en état d’ébriété perpétrées au cours des deux dernières années, 84% (1 543) concernaient des hommes et 1 703 079 affaires pour lesquelles des excès de vitesse ont été signalés, dont 69% d’hommes.

Les hommes étaient coupables de 78% des infractions enregistrées comportant des excès de vitesse sur autoroute.

Même les suppositions sexistes sur le penchant des femmes pour les conversations sont confondues avec les chiffres.

Les hommes détiennent 82% des points de pénalité attribués pour utilisation inappropriée du téléphone portable.

L’une des infractions les plus à prédominance masculine – 93% – dépasse la vitesse maximale autorisée pour les véhicules de transport de marchandises. Les femmes sont plus pénalisées que les hommes dans trois domaines seulement: aide, encouragement, conseil ou achat; conduire tout en étant disqualifié et bafouant les règles de passage pour piétons.

Mais Steve Horton de Road Safety GB a déclaré que les chiffres étaient faussés car les hommes parcouraient beaucoup plus de kilomètres par an que les femmes.

«De nombreux comportements pourraient être affichés par les hommes et les femmes, comme utiliser un téléphone portable. Mais pour diverses raisons, on peut détecter plus d’hommes en train de le faire », a-t-il déclaré.

Un porte-parole des AA a déclaré: «Les hommes sont plus susceptibles de prendre des risques ou de se mettre eux-mêmes ou de mettre les autres dans une situation où ils risquent davantage d’être mis en danger».

Le ministère des Transports et le DVLA n’ont pas commenté.

La bataille des sexes fait rage au volant

Comme beaucoup de couples, Jackie et Steve Allen n’hésitent pas à critiquer leurs compétences de conduite.

À eux deux, ils conduisent depuis 85 ans et parcourent le Royaume-Uni à l’étranger pour organiser des spectacles sur scène dans le cadre de leurs activités d’organisation de fêtes.Mme Allen, 53 ans, mère de trois enfants, a trois petits-enfants et peut compter le nombre de contraventions de stationnement qu’elle a reçues d’une main.Elle possède actuellement un permis de conduire propre mais admet avoir été pénalisée de trois points dans le passé.Pendant ce temps, M. Allen, âgé de 69 ans, qui dirige Steve Allen Entertainments avec son épouse à Peterborough, dans le Cambodge, a obtenu jusqu’à neuf points sur sa licence. »Ces statistiques ne me surprennent pas le moins du monde », a déclaré Mme Allen, qui conduit depuis l’âge de 19 ans.«Ma principale critique à l’égard de la conduite de Steve et de celle des hommes en général est qu’ils conduisent trop vite. Ils prennent plus de risques. Je ne pense pas que Steve soit suffisamment au courant des autres conducteurs sur la route et de ce qu’ils font, je suis constamment à l’affût. »Après avoir dit cela, il n’a jamais eu d’accident », at-elle concédé.M. Allen, qui a réussi son test à 18 ans, a déclaré: «La pire chose à propos de Jackie est qu’elle est une passagère nerveuse. »Pour être honnête, je pense que c’est un bon conducteur, mais elle est trop prudente et elle n’est pas détendue au volant. »