Les 10 erreurs courantes que font les propriétaires de chat

Toutefois il ne faut jamais oublier que le maître a aussi des devoirs envers son compagnon à 4 pattes, et en particulier celui de prendre soin de lui. Nous avons recensé pour vous les 10 erreurs courantes que peuvent faire les propriétaires de chat, afin de vous y sensibiliser et que vous évitiez de les commettre.

prendre soin de son chat

1. Donner à son chat des médicaments pour chien. Il est très important de vérifier pour quelles espèces sont destinés les médicaments vétérinaires, certains médicaments pour chien pourraient en effet être très dangereux pour les chats. C’est le cas notamment de la perméthrine contenue dans certaines pipettes (Advantix) ou certains sprays (Defendog) anti-puces.

2. Donner à son chat des médicaments à usage humain L’automédication transposée à son chat peut faire des dégâts voire même être fatale. Par exemple il ne faut jamais donner de paracétamol à son chat, celui-ci est toxique car il détruit les globules rouges chez le chat et le chien. Avant d’utiliser un médicament à usage humain : mieux vaut demander conseil à son vétérinaire.

3. Ne pas nettoyer assez souvent la litière Il est raisonnable de nettoyer la litière tous les jours (voire tous les 2 jours). Une litière peut nous sembler propre mais être considérée comme sale par le chat. Si la litière est sale, le chat ira uriner moins souvent et ce qui peut conduire à des troubles urinaires : l’urine reste plus longtemps dans la vessie ce qui va favoriser l’apparition de calculs vésicaux.
4. laisser son chat devenir gros Le surpoids est d’une manière général néfaste pour la santé de tous les animaux domestiques et il peut provoquer en particulier des problèmes hépatiques chez le chat (comme la « lipidose hépatique ») ou bien aggraver certains troubles qui arrivent avec l’âge (arthrose, etc…).

5. Ne jamais brosser son chat Ce n’est pas parce que le chat est réputé faire sa toilette tout seul qu’il ne faut pas s’en approcher et ne jamais le brosser ! Au contraire, il est même impératif de brosser les chats à poils mi-long à long au moins 1 fois par semaine (tous les jours étant l’idéal). De la même manière , il ne faut pas négliger l’hygiène dentaire afin d’éviter les problèmes (très) fréquents de gingivite chez le chat.

6. Ne jamais emmener son chat chez le véto Une visite annuelle de contrôle est le minimum et il faut consulter le vétérinaire dès que son chat présente des symptômes inquiétants ou qui sortent de l’ordinaire.

7. Ne pas prêter d’attention à un changement de comportement Si votre chat se met à faire pipi à coté de la litière, cela peut-être un signe de problème urinaire (calcul, cystite…). Pareil, s’il vomit un peu plus souvent que d’habitude : ce n’est pas forcément du aux boules de poils mais il peut avoir d’autres soucis.

8. Ne pas reconnaître les chaleurs de sa chatte Un comportement que les maîtres ont souvent du mal à interpréter sont les chaleurs. Certains propriétaires de jeunes chattes (d’environ 6 mois) pensent à tort que leur minette est malade car elle hurle et a un comportement bizarre depuis quelques jours… Alors qu’elle a tout simplement ses premières chaleurs (c’est une cause très fréquente d’appel aux services d’urgences).

9. Donner des aliments toxiques à son chat sans le savoir Certains aliments sont toxiques pour les chats, attention à ce que vous mettez dans leur gamelle ! (c’est le cas notamment de l’avocat, du chocolat, du raisin…).

10. Ne pas donner assez d’eau Pour éviter les problèmes urinaires, les chats doivent bien s’hydrater et boire suffisamment au cours de la journée. Même si votre chat sait boire les gouttes d’eau qui coulent du robinet, il est impératif de multiplier les sources d’eau et mieux vaut ne pas le nourrir exclusivement de croquettes mais mieux vaut donner aussi un peu de pâtée (qui va lui apporter une certaine quantité d’eau).