Les gens se moquent de ce malade du cancer mais il leur fait regretter leur méchanceté

Ce survivant du cancer a quelque-chose à dire aux gens qui ont été cruel avec lui sur Facebook

Un mème Internet est un phénomène repris qui se propage en masse sur la toile. L’idée est déclinée sur le web à travers une image, un site internet, une vidéo ou un lien hypertexte. Généralement, le mème est envoyé par plusieurs personnes à travers les réseaux sociaux et les blogs entre autres. 

Malheureusement, Leon Mitchell, un survivant du cancer a été victime de ce phénomène 2.0 et a été moqué à travers la planète. En 2005, il a été diagnostiqué d’un carcinome du nasopharynx, une forme rare de cancer qui touche le nasopharynx, la partie supérieure de la gorge derrière le nez et près de la base du cerveau.

Leon, âgé de 31 ans, vit à Washington et a réussi à vaincre le cancer mais a dû se battre durant des années à cause des effets dévastateurs qu’il a eu sur son apparence physique.

Les effets pervers d’Internet

Tout a commencé lorsqu’une photo de Leon montrant son visage et son cou ravagés a fait le tour de la toile accompagnée d’un commentaire cruel et moqueur qui est devenu viral. Leon a été désigné comme « Meth Curry », ce surnom faisait référence d’une part à sa ressemblance avec le joueur de basketball Américain Stephen Curry qui a fait ses preuves au sein de la NBA et d’autre part au fait que son apparence physique ressemblait à celle d’une personne ayant consommé de la méthamphétamine pendant une longue période.

La photo en question a été prise à son insu lorsqu’il était sous traitement de chimiothérapie. Le fait qu’elle ait été autant partagée sur de nombreux sites internet a attiré son attention et l’a profondément blessé ainsi que sa famille. Il s’est senti humilié et blessé et a alors décidé de riposter en envoyant à son tour une photo via l’application Instagram.

Cette photo était évidemment accompagnée de commentaires écrits par Leon lui-même où il stipule que plus tôt dans la journée il a été la cible d’un mème inhumain intitulé « Meth Curry » destiné à se moquer de son apparence physique. 

Ce survivant du cancer a quelque-chose à dire aux gens qui ont été cruel avec lui sur Facebook

La leçon de vie d’un survivant

Il persiste en insistant sur le fait qu’envoyer et partager ce mème rappelle à quel point l’être humain peut être méchant, mesquin, désagréable et moqueur sans même chercher à savoir ce que ses actes sont susceptibles de provoquer. Leon est devenu une victime de ces détracteurs qui ont considéré son physique comme un sujet de moquerie sans même connaître les raisons de son état. Ils en ont fait une cible facile mais étaient loin de se douter du calvaire qu’il avait vécu durant toutes ces années.

Leon s’est battu ardemment contre ce fléau qu’est le cancer et a mis du temps avant de pouvoir en accepter les effets dévastateurs qui ont ravagé son corps essentiellement son cou, ses épaules, son nez, sa gorge et son aptitude à se tenir normalement.

Aujourd’hui, Leon a réussi à passer outre et ressort plus fort de l’expérience douloureuse qu’il a vécue. Il ne ressent aucune honte quant à son physique bien au contraire, il l’arbore fièrement et l’assume totalement. Ce sont justement ces séquelles qui lui donnent tous les jours la force d’affronter ce monde cruel.

Après avoir traversé une période aussi difficile que le cancer et les traitements douloureux, de telles attaques gratuites ne l’atteignent pas directement mais le mettent hors de lui car cela touche sa femme et ses enfants. C’est la raison pour laquelle il cherche à marquer le coup en expliquant qu’il est inadmissible d’utiliser les réseaux sociaux pour s’en prendre aux gens sans même chercher à connaître les tenants et les aboutissants de leur histoire. Une telle cruauté peut détruire des personnes qui n’ont pas suffisamment confiance en elles et les faire sombrer inutilement.

Quitte à permettre que de telles calomnies soient virales, autant le faire pour les bonnes raisons. Leon en a donc fait bon usage en postant sur Instagram trois photos distinctes, une montrant Leon le mème, une autre avec Leon le survivant du cancer et la dernière où Leon pose fièrement en tant qu’entrepreneur brillant.
Il conclut en affirmant qu’il n’est pas un mème, c’est avant tout un père, un mari, un survivant, un mentor, un avocat de quartier et un coach de motivation reconnu et apprécié par tous les membres de sa communauté.