Un parc de jeux oblige un cochon hurlant à sauter 70 mètre dans le vide en élastique

Aidez à partager ce message c’est urgent

Un parc de jeux oblige un cochon hurlant à sauter 70 mètre dans le vide en élastique

De nombreuses associations luttent sans relâche pour mettre fin à la maltraitance animale. La cruauté envers ces êtres sans défense provoque l’indignation et la colère. Malheureusement, certains n’ont aucune limite morale et sont prêts à tout pour augmenter leur profit. C’est le cas des responsables d’un parc qui n’ont pas hésité à martyriser un cochon pour donner plus de visibilité à leur activité. Cette information, relayée par de nombreux médias dont BBC et le 20 minutes a suscité l’indignation.

Une stratégie marketing insolite pour inaugurer une nouvelle attraction dans un parc dans l’Ouest de la Chine : « le saut de l’élastique du cochon d’or ». Les organisateurs de cet événement ont habillé un cochon d’une cape avant de le forcer à faire un saut à l’élastique. Les faits ont été filmé et posté sur une vidéo qui a scandalisé la toile.

Une scène qui a choqué de nombreuses personnes

Le parc d’attractions, situé dans la région de Chongqing en Chine, a gagné en visibilité au risque de mettre à mal sa réputation. Pour fêter le passage de l’année du cochon vers celle du rat et promouvoir leur nouvelle attraction, les gérants du site ont décidé de forcer un cochon à faire un saut à l’élastique.

La maltraitance envers les animaux est un fléau qui subsiste

L’animal de 75 kilogrammes a été attaché à un élastique puis propulsé dans les airs.

La maltraitance envers les animaux est un fléau qui subsiste

Une chute de près de 70 mètres de hauteur, c’est le calvaire par lequel est passé la bête victime de ce comportement inhumain. On peut voir dans les images troublantes qui ont circulé sur la Toile que l’animal était en souffrance. Le cochon gémissait pendant que les spectateurs s’esclaffaient et applaudissaient. De nombreux internautes et défenseurs de la cause animale ont été ému de voir le sort imposé à cet animal sans défense. « C’est horrible de penser à ce que ce cochon a dû traverser. Les cochons sont des créatures hautement intelligentes et sensibles », a déclaré un membre de l’association britannique World Animal Protection. Selon Jason Baker, vice-président des campagnes de l’organisation de défense animale PETA « Les cochons ressentent la douleur et la peur de la même manière que nous, et ce coup de pub répugnant devrait être illégal ».

Le propriétaire du parc a justifié cette initiative en déclarant que le cochon était d’ores et déjà destiné à être abattu puis consommé lors du banquet du Nouvel an lunaire, indique Cnews. Ce à quoi un internaute a répondu : « tuer des animaux pour les consommer et les traiter de manière cruelle pour le divertissement sont deux choses différentes.. Il n’est pas nécessaire de les torturer comme ça ».

Suite à l’indignation que ces images ont provoqué, les organisateurs de l’événement, ont dû présenter leurs excuses en public : « Nous acceptons sincèrement les critiques et prenons acte des remarques des internautes. Nous nous excusons auprès du public », ont-ils annoncé.

Rappelons que jusqu’à présent, il n’existe aucune loi régissant la cruauté perpétrée à l’égard des animaux en Chine.

France : une longueur d’avance au sujet de la protection animale

Contrairement à de nombreux autres pays, en France, la maltraitance à animale est punie par la loi. Dès 2015, le Code Civil français a reconnu l’animal comme un être vivant doué de sensibilité. Depuis quelques années, de multiples associations luttent pour faire évoluer les mentalités et sensibiliser tout un chacun contre la maltraitance des animaux.

Pour ce faire, certains militants n’hésitent pas à dévoiler au grand jour les souffrances qu’encourent les animaux dans les abattoirs. Selon Samuel Airaud, bénévole au sein d’une association en faveur des animaux « de plus en plus de personnes sont conscientes des mauvais traitements infligés au animaux », indique Rtl.

Bien que les avis soient mitigés, tout porte à croire qu’en France, la préoccupation envers les animaux prend de plus en plus d’ampleur. D’ailleurs, le choix d’un mode de vie Vegan où aucun produit ou sous-produit animal n’est utilisé que ce soit pour l’habillement ou pour l’alimentation, a su gagner en popularité.