Un père enferme sa fille dans une cage, envoie les photos à son ex-femme et pourrait même échapper à une sanction

Aidez à partagez ce message

Un père enferme sa fille dans une cage

Des milliers d’enfants à travers le monde sont victimes de maltraitance, celle-ci peut être physique, sexuelle ou émotionnelle. Certaines formes de maltraitance peuvent être violentes voire cruelles, tout comme l’histoire de cette maman qui a vu sa fille de 20 mois enfermée dans une cage en métal par son ex-mari. Un papa dépassé par les événements selon les autorités et qui ne risque pas d’être sanctionné selon un article du magazine Francesoir.

La violence à l’encontre des enfants est un problème de santé publique, de droits de l’homme et social, aux conséquences potentiellement dévastatrices et coûteuses. L’organisation Mondiale de la Santé estime qu’au niveau mondial jusqu’à 1 milliard d’enfants de 2 à 17 ans ont subi les trois formes de violence au cours de l’année écoulée !

Une vengeance terrifiante

Depuis que Xu Ting a divorcé de son mari, leur petite fille de 20 mois vivait avec le papa. Pour se venger, celui-ci envoyait des photos à la maman montrant leur petite fille maltraitée. Des photos qui démontrent une cruauté et un sadisme sans égal ! Entre l’enfermer dans une cage comme un chien et la tabasser au point de lui laisser des marques sur son petit corps, l’état de la petite fille est alarmant !

Un père enferme sa fille dans une cage

C’est à travers les réseaux sociaux que la maman s’est exprimée, ses images sont rapidement devenues virales car elles ont été partagées plus de 38 000 fois et ont provoqué 15 600 commentaires.

Xu Ting affirme qu’elle avait déjà signalé à la police des faits de violence domestique par le passé, mais les policiers se contentaient de lui coller des avertissements au lieu de l’emprisonner.

Xu Ting a déclaré: « Ils m’ont dit que les hommes sont plus stressés et que les femmes devaient les comprendre. Les policiers sont tous des hommes et ont toujours défendu mon ex-mari. »

Un père enferme sa fille dans une cage

Les autorités de Chao’an ont commencé à enquêter après que l’affaire ait fait le buzz. La police a déclaré que le père a avoué avoir envoyé les photos à son ex-femme pour se venger. Bien que les raisons derrière ses actes ne soient pas tout à fait claires, la police continue d’examiner le dossier !

Les conséquences de la violence sur les enfants

La maltraitance et la négligence envers les enfants sont des problèmes de santé publique graves ayant des conséquences de grande portée pour les membres les plus jeunes et les plus vulnérables de la société.

Les enfants maltraités et négligés peuvent subir des blessures physiques immédiates telles que des coupures, des ecchymoses ou des fractures, ainsi que des problèmes émotionnels et psychologiques, tels que des capacités socio-émotionnelles altérées ou de l’anxiété.

Selon les résultats d’une étude prospective, la maltraitance et la négligence envers les enfants et d’autres expériences négatives avec l’enfance peuvent également avoir un impact considérable sur les résultats plus généraux en matière de santé et de bien-être tout au long de la vie si elles ne sont pas traitées.

Par exemple, l’exposition à la violence dans l’enfance augmente à l’âge adulte les risques de blessures, de victimisation et de perpétration de violence, de toxicomanie, d’infections sexuellement transmissibles, de retard de développement du cerveau, de problèmes de santé en matière de reproduction, de traite à des fins sexuelles, de niveaux d’instruction inférieurs et de possibilités d’emploi limitées.

L’abus chronique peut également engendrer un stress toxique et rendre les victimes plus vulnérables à des problèmes tels que le trouble de stress post-traumatique, le trouble du comportement ainsi qu’aux difficultés d’apprentissage, d’attention et de mémoire.

Chaque enfant victime de maltraitance ou de négligence aura sa propre réponse au traumatisme, il est donc très important que ces enfants suivent un traitement adapté afin de les aider à récupérer plus rapidement et plus facilement.

Partagez pour dénoncer la maltraitance contre les enfants !

Aidez à partagez ce message