10 choses que vous ne devez plus faire subir à votre vagin

votre vagin

En règle générale, la prévention passe par une bonne connaissance de notre organisme. Et il en va de même pour les parties intimes car elles sont particulièrement sensibles, notamment le vagin. Celui-ci peut donc être irrité assez facilement d’où l’importance de connaître son fonctionnement. Cela signifie qu’en matière de sexualité, il ne suffit pas de savoir comment exciter cette zone-là mais qu’il faut aussi savoir la protéger et l’entretenir.

Il existe donc, selon les gynécologues, 11 choses que chaque femme doit éviter de faire à son vagin, quel que soit le contexte ou le prétexte car de telles erreurs peuvent parfois avoir des conséquences assez graves pour la santé sexuelle féminine.

  1. Les sucreries

Dans certains couples, les pratiques sexuelles sont aussi diversifiées qu’originales, certaines femmes pensent donc par exemple que mettre du sucre dans leurs parties intimes ou encore introduire une sucrerie dans leur vagin est tout à fait capable de rendre le sexe meilleur en faisant monter la température. Mais la réalité est toute autre, puisqu’il s’agit d’une très mauvaise idée, mettre cette zone en contact avec du sucre provoque des perturbations au niveau du pH, ce qui a pour résultat direct les infections à levures.

  1. L’eau chaude ou froide

Si vous appréciez particulièrement les bains chauds n’oubliez pas que le vagin est très sensible à l’eau chaude mais aussi froide. La meilleure option reste donc l’eau tiède, tâchez de bien assécher vos parties intimes après la douche.

  1. Tatouages et décorations

Certains effets de mode mènent bien des jeunes à vouloir donner à leur corps une touche personnelle mais cela ne devrait pas être au détriment de leur santé. Le « Vajazzling »(décoration avec des paillettes) en est le parfait exemple, la seule précaution à prendre avec ce genre d’incrustations est de veiller à ce qu’elles ne dépassent pas le bas du ventre.

  1. Les vêtements ou sous-vêtements trop serrés

La séduction est une chose tout à fait normale et une femme peut tout à fait plaire tant que ce n’est pas au détriment de sa santé sexuelle. Selon la gynécologue Ava Shamban, il faut faire preuve de modération quant à l’étroitesse des vêtements, car une telle habitude comporte des effets désagréables tels que l’acné et les infections à levures.

  1. Les sextoys

Bon nombre de femmes utilisent les jouets sexuels pour les plaisirs solitaires ou même pour innover dans les rapports sexuels avec leur partenaire. Il n’y a aucun mal à cela tant que ces objets sont désinfectés avant chaque utilisation.

  1. Les lubrifiants

Ces derniers peuvent s’avérer très utiles dans bien des situations, surtout pour faciliter la pénétration et la fluidifier. Assurez-vous juste avec votre partenaire que les lubrifiants ne sont pas parfumés ni aromatisés, à défaut de quoi, ils peuvent provoquer des sensations de brûlure.

  1. Les savons parfumés

Selon les gynécologues, les savons parfumés figurent parmi les pires choses qu’une femme peut faire subir à son vagin. Cela s’explique par le nombre de substances chimiques qu’ils contiennent et qui peuvent facilement engendrer un déséquilibre de pH, sans parler de tous les soucis d’irritation et d’infection. N’oubliez pas, mesdames, que le vagin est autonettoyant et n’a pas besoin de produits pour être lavé.

  1. Le parfum

C’est une chose à ne surtout jamais faire, sinon, c’est l’irritation garantie ! Si vous voulez donc vous parfumer, inutile de cibler vos parties intimes, en mettre sur le reste du corps est largement suffisant.

  1. Les produits de nettoyage intime

Si vous souhaitez conserver la propreté et l’hygiène de votre vagin, sachez que vous n’avez pas besoin de tous ces produits censés le faire. Cette zone se nettoie d’elle-même, il suffit juste de la laver avec de l’eau tiède, la nature est bien faite n’est-ce pas ?

  1. Se gratter

Le vagin est la dernière partie de votre corps que vous devriez gratter vu sa haute sensibilité. Mais si vous remarquez que les démangeaisons durent et qu’elles sont récurrentes, ne tardez pas à en informer votre médecin.

  1.  Les diagnostics Google

Si vous remarquez quoi que ce soit d’anormal au niveau de vos parties intimes, n’essayez pas de vous faire vous-même une idée du problème rien qu’en faisant quelques recherches sur internet. Seul un professionnel peut vous dire de quoi il s’agit et vous donner les bonnes solutions.