Leur bébé recrache un ver après avoir consommé du lait infantile

Leur bébé recrache un ver après avoir consommé du lait infantile

En novembre 2019, une petite fille de trois mois et demi a régurgité un ver de plusieurs centimètres en Bretagne. Trois mois plus tard, les parents de l’enfant ont décidé de porter plainte contre Gallia, fabricant de lait infantile appartenant au groupe Danone. Les faits ont été relayés par la chaine radio RTL et plusieurs médias français dont TV5 Monde, Ouest France et Le Figaro.

La marque Gallia, appartenant au groupe agroalimentaire français Danone, vend du lait destiné aux nourrissons âgés de 0 à 6 mois. À Saint-Malo, des parents ont décidé de porter plainte contre la dite marque après que leur bébé ait régurgité un ver parasite.

Un ver de plusieurs centimètres

Les faits se sont déroulés au mois de novembre dans le département Ille-et-Vilaine à Saint-Malo. Ylonna, trois mois et demi, souffrait d’une forte fièvre qui commençait à inquiéter sa mère. Lorsque sa température a atteint 41°C, la maman a emmené sa fille en urgence à l’hôpital pour qu’elle passe une série d’examens et a reçu un traitement pour baisser sa température.

Quelques jours plus tard, la petite « a vomi un ver de 6 à 7 centimètres de sa bouche », a indiqué le commissariat de Saint-Malo. Affolée, la mère de l’enfant a déposé plainte contre la marque de lait infantile Gallia, convaincue qu’elle était à l’origine de ce parasite. « Une mère de famille est venue déposer plainte faisant état de faits concernant son enfant, et de l’administration du lait Gallia », a expliqué le commissariat. La mère, qui aurait demandé que des analyses du ver soient effectuées, rapporte que « l’hôpital a conclu à un ver parasitaire ». Ainsi, il n’aurait pas été « crée » par l’organisme du bébé, mais proviendrait de l’extérieur. La mère, qui a appris que d’autres enfants souffraient des mêmes symptômes, a décidé de porter plainte contre la marque Gallia.

D’autres cas similaires ont été rapportés 

Le média Ouest France a indiqué qu’une autre plainte a été déposée contre la marque dans le Puy-de-Dôme et qu’un cas similaire a été rapporté dans les Landes. « Des parents habitant les Landes ont vécu la même situation avec leur bébé, à la différence qu’eux ont trouvé la larve vivante flottant dans le biberon », a annoncé la plaignante. Interrogée par France Bleu, la mère puydômoise a affirmé avoir trouvé un ver de couleur noir dans une boite de lait de la marque Gallia. Son bébé a été hospitalisé pour une bronchiolite au CHU Estaing à Clermont-Ferrand. « Quand j’étais en train de le préparer, j’ai vu un point noir à la surface, ça m’a interloquée. Après je l’ai vu se déplacer et, comme il y’a quelques semaines j’avais lu qu’il y’avait un ver qui avait été retrouvé dans le lait, j’ai fait à ce moment-là le rapprochement », explique-t-elle.

Danone répond à ces accusations

Le lait infantile Gallia est un produit du groupe français Danone. Pour répondre à ces allégations, Cécile Cabanis, directrice financière du groupe agroalimentaire, a déclaré « en l’état des informations à date transmises et sans que les boites de lait ne nous aient été retournées pour analyse, plusieurs hypothèses peuvent expliquer la présence d’un insecte : les conditions de transport, de stockage en entrepôt, de conservation, etc. » Elle ajoute également que la poudre de lait « ne transite pas à l’air libre, elle chemine dans des tuyaux fermés et est conditionnée sous atmosphère protectrice avec moins de 2% d’oxygène ». Pour assurer la défense de Danone, elle précise qu’aucun organisme vivant ne pouvait survivre dans ses conditions. L’enquête est en cours en vue d’élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire.