Une mamie est emprisonnée car elle n’a plus d’argent pour payer son loyer

Une mamie est emprisonné car elle n’a plus d’argent pour payer son loyer

Juanita Fitzgerald est une nonagénaire qui vivait paisiblement dans une maison de retraite, jusqu’à ce qu’elle se retrouve menottée, puis derrière les barreaux du jour au lendemain. La police a arrêté la femme de 93 ans car ladite maison de retraite a porté plainte contre elle en revendiquant qu’elle ne payait plus son loyer, chose que Juanita dément. Nous vous en disons plus sur cette histoire qui nous est relayée par nos confrères de Independent.

Si l’on avait demandé à Juanita où elle comptait fêter son 94ème anniversaire, elle n’aurait jamais pu imaginer qu’elle pourrait peut-être le passer en prison ! En effet, la femme de 93 ans vivait tranquillement le restant de ses jours dans une maison de retraite depuis 2011, jusqu’au jour où elle fut menottée et forcée de quitter sa maison par la police qui ne lui a même pas permis de prendre ses affaires avec elle.

« Tout ce que j’avais est parti », s’est-elle lamentée, les menottes aux poignets et les larmes aux yeux.

La raison de l’arrestation de Juanita Fitzgerald :

Une mamie est emprisonné car elle n’a plus d’argent pour payer son loyer

La cause donnée par la police pour cette arrestation musclée ayant laissé des hématomes visibles sur les bras de la pensionnaire était que celle-ci avait un retard de 161 dollars sur son loyer. Elle n’était donc plus la bienvenue dans l’établissement qui avait constitué sa maison depuis huit ans, en raison de la maudite somme de 161 dollars. Karen Twinem, la propriétaire de la Franklin House où résidait Juanita depuis 2011 et porte-parole de la maison de retraite National Church Residences s’est exprimée sur l’affaire auprès de WKMG. Elle a fourni une explication sur l’éviction en rapportant que la pensionnaire refusait de payer son loyer car elle estimait qu’elle allait bientôt mourir. Toutefois, Juanita jure que c’était l’établissement qui refusait son paiement car ils ne voulaient plus d’elle. Elle a notamment signalé que les responsables de la maison de retraite avaient décidé de la mettre à la porte car ils la jugeaient responsable d’un problème de moisissures dans son appartement.

Le verdict du juge

Une mamie est emprisonné car elle n’a plus d’argent pour payer son loyer

Juanita n’a finalement pas eu à souffler ses 94 bougies en prison car le juge a décidé de la relâcher et de la confier à un pourvoyeur de soins, la veille de son anniversaire. La nonagénaire était accusée d’intrusion sur une propriété privée étant donné qu’elle avait refusé de quitter la maison de retraite après son éviction.

Une mamie est emprisonné car elle n’a plus d’argent pour payer son loyer

Juanita s’est donc remise de son arrestation et a également été prise en charge après sa libération de prison. La nonagénaire reçoit désormais l’assistance dont elle a besoin grâce à l’aide d’un résident de Floride.

Une mamie est emprisonné car elle n’a plus d’argent pour payer son loyer

Bien que l’histoire de Juanita Fitzgerald ait connu un dénouement plus ou moins heureux, elle met en exergue la maltraitance flagrante dont a fait preuve la police à l’égard d’une femme âgée de presque 100 ans, laissant des hématomes sur les bras et les poignets de la pauvre femme. Cela nous pousse à nous interroger sur la moralité de leur acte : un retard de paiement d’une centaine de dollars justifie-t-il l’expulsion d’une femme âgée de presque 94 ans de l’appartement qui a constitué sa maison depuis huit ans ? La situation n’aurait-elle pas pu être gérée autrement ? N’existe-t-il donc pas de moyen de venir en aide aux personnes âgées se trouvant dans une situation de difficulté comme Juanita Fitzgerald et tant d’autres ? Quoi qu’il en soit, la décision d’éviction ainsi que le traitement qui ont été réservés à la nonagénaire témoignent d’un grand manque d’empathie de la part de la maison de retraite et des officiers de police.